Les astuces pour réaliser soi-même un terrarium parfait

A l’occasion du lancement du pop up store Marius Ferrat au Printemps La Valentine, les deux enseignes proposent un atelier do it yourself (diy) terrarium, que j’ai eu la chance de tester en avant-première ! Moi qui n’ai pas la main verte ni forcément l’âme artistique, j’avais vraiment envie de réaliser mon propre petit jardin sous cloche… l’occasion d’apprendre les techniques de base et quelques secrets de pro.

Qu’est-ce qu’un terrarium ?

Vous en avez forcément déjà vu un ! Il s’agit d’un mini jardin de plantes joliment nichées dans un pot de verre, souvent fermé d’un bouchon de liège. Certains terrariums sont auto-suffisants, c’est à dire que la condensation créée dans le pot de verre permet un arrosage naturel. Dans d’autres cas, il suffit d’arroser les plantes tous les dix jours.

Comment créer son terrarium ?

La première question à se poser est la thématique du terrarium, à choisir souvent en fonction de votre décoration ou de celle de la personne à qui vous souhaitez l’offrir. Pour ma part, très influencée par la culture américaine, j’ai choisi la thématique Arizona.

Quand vous déterminez une thématique, tout coule de source, que ce soit le choix du récipient, les plantes ou les éléments décoratifs. Avec ma conseillère (super pro des plantes !), nous avons donc opté pour des variétés de cactus qui évoquent l’Arizona et le désert de Sonora. Après avoir choisi le récipient – j’ai opté pour celui-là en fonction de l’emplacement auquel je le destinais mais aussi en fonction de la déco de mon appartement- nous avons sélectionné les éléments décoratifs indispensables à la réalisation d’un terrarium.

Crédit : @charlotteaime

Le secret d’un terrarium réussi

En effet, le secret de la fabrication d’un terrarium, ce n’est pas tant le choix des plantes et du récipient (bien qu’évidemment c’est quand même primordial) mais de la petite décoration et de la façon de la disposer. En effet, un terrarium s’admire plutôt de face que par le dessus, il est donc important d’alterner les éléments décoratifs, tels que pierres, sable, terre, galets… afin de donner une impression de naturel, de relief et de profondeur sur les côtés du récipients.

Nous avons utilisé pas moins de quatre sortes de pierres différentes pour mon terrarium, de la terre, du sable et des herbes sèches, dans l’idée de reproduire un petit paysage façon désert d’Arizona, avec ses cactus plantés dans le sol, ses rochers qui ont formé un petit éboulis, un roc qui se dresse au milieu. C’est une véritable histoire que nous avons racontée et une invitation au voyage pour ceux qui l’observent. Vous aimez ?

La boutique éphémère Marius Ferrat au Printemps la Valentine est ouverte jusqu’au 17 octobre. L’atelier terrarium se déroulera le 26 septembre prochain, sur inscriptions à l’espace Marius Ferras du Printemps La Valentine (Centre Commercial, Route de la Sablière, 13011 Marseille)

Publié par

Blogueuse, modeuse et maman, sur mon blog et sur Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s